première course, premier succès

Posted by on juin 16, 2014 in Uncategorized | No Comments

Le 18 mai….

pose tissus delaminage et drains

 

Et trois semaines plus tard le 12 juin au départ du trophée Marie Agnès Perron!

depart map

L’histoire est belle et commence à merveille pour notre projet Entreprise(s) Innovante(s) et pour ce nouveau bateau de série l’Ofcet 6.50!

En effet, le défi d’être au départ jeudi passé de la MAP a pu être relevé. C’était loin d’être gagné, mais grâce à une redoutable efficacité de l’équipe de Prépa Nautic qui construit le bateau et du chantier Fernand Hervé, ce premier exemplaire a été mis à l’eau en un temps record.

A peine le bateau mis à l’eau, nous l’avons sans plus attendre convoyé avec Etienne Bertrand (l’architecte) jusqu’à Douarnenez. Les quelques jours d’avant course ont été extrêmement remplis pour résoudre les inévitables petits problèmes techniques inhérents à un tout nouveau bateau. La solidarité et les amis ont effectué un super travail de préparation sur le bateau me permettant de lever un peu le pied et de souffler avant la course.

Grâce à toute cette générosité, je suis parti en course avec un bateau dont on ne pouvait plus imaginer qu’il venait d’être mis à l’eau quelques jours avant…

Si la sortie de la baie de Douarnenez a été délicate pour moi, manquant de repères, le reste de la course m’a permis de me rendre compte sans aucun doute possible que ce nouveau bateau est une véritable fusée! L’ofcet semble au moins aussi rapide que les autres bateaux tels que les pogo 2, Nacira et Argo sur la plupart des allures, et plus rapide encore au vent de travers!

Après deux jours de course je termine 50secondes derrière le premier bateau de série de Damien Cloarec! Pour une première c’est juste inespéré!

Le format de la MAP est une sorte de sprint de deux jours qui peut s’apparenter à une course de vitesse. Dans ce format là, j’avais beaucoup de mal avec mon pogo 2 à sortir mon épingle du jeu. Cette fois avec l’Ofcet, ça a été plus facile car je ne souffrais d’aucun déficit de vitesse. Et cela ouvre de belles perspectives car un de mes défauts les années passées était de ne pas avoir la patience de rester bord à bord avec les concurrents et de toujours chercher une trajectoire différente d’eux. Ceci était provoqué par un complexe vis à vis de ma vitesse: tenter des coups plutôt que de me faire distancer « à petit feu ». Aujourd’hui je vais donc pouvoir patienter dans les lignes droites sans avoir peur de perdre de la distance… et en attendant les bons coups à jouer!

En conclusion de ce premier debriefing, on peut dire que c’est une formidable réussite pour Prépa Nautic, constructeur du bateau, pour le chanier Fernand Hervé et pour Etienne Bertrand l’architecte.

Bravo également à tous les partenaires « d’Entreprise(s) innovante(s) » qui nous ont fait confiance et qui sont la clé des succès à venir!

Les Entreprise(s) Innovante(s):

Spallian

expograph logo